Catégories
1949 lit et écrit

L’extraordinaire parcours de la Martiniquaise Stéphanie Saint Clair cheffe de gang dans les années 20 à New York

En 1923, Stéphanie Saint Clair s’impose à Harlem, New York, comme la reine des Numbers, la loterie clandestine et résiste à la mafia…Voici l’histoire méconnue de cette Martiniquaise au parcours extraordinaire.

New-York, 1925…En pleine prohibition, la mafia prospère grâce à la contrebande d’alcool.

Cinq familles contrôlent la quasi-totalité des activités illicites dans Manhattan et ses environs. Seul Harlem, le quartier des noirs, n’est pas totalement verrouillé par les gangs Italiens et Judéo-Irlandais.

Ici, c’est une femme qui règne sur le crime organisé. Stéphanie Saint Clair, une Martiniquaise à la tête de la loterie clandestine de Harlem, l’une des entreprises criminelles les plus lucratives de la ville.

Retrouvez l’article complet : cliquez-ici